HISTOIRE

MARLUX depuis 1875

En 1875, dans le 11ème arrondissement de Paris, François Delfolie possède une fabrique de petites pièces métalliques : des bobèches, des appliques extensibles, des mono filtres à café et une petite série de moulins. 

Histoire

Il existait dans le quartier de nombreuses fabriques, c'est-à-dire de petits établissements où l'on confectionnait divers objets (du latin fabrica, atelier).

Achetée par Antonin Boiron en 1901, la fabrique continue son activité parisienne jusqu'en 1937. Les moulins à poivre sont fabriqués à cette époque en cuivre et les broyeurs en zamac ( alliage de zinc, d'aluminium,de magnésium et parfois de cuivre).

En 1937,  André Vincq, un ingénieur rachète  la Maison Boiron.  La société prendra le nom de MARLUX en 1938 .

La société fabrique des moulins à poivre en cuivre, en bois,  des monofiltres, des boules à thé, des dessous de plat et toujours des bobèches... Dès la fin de la guerre, Marlux se tourne résolument vers l'export.

En 1973, Michèle Lenfant, fille d'André Vincq reprend la direction de Marlux.  

Ses filles Sandrine Cattai en 1993 et Pascale en 2011 intègrent l'entreprise familiale. L’entreprise familiale est cédée en 2016.

La société de Buyer Industries, fabricant français d’ustensiles professionnels de cuisine et pâtisserie, a souhaité acquérir cette société en 2016 pour compléter son domaine d’activité. Il s’agit du regroupement de deux entreprises françaises de qualité partageant les mêmes valeurs de savoir-faire, de production haut de gamme et les mêmes objectifs de marché, tant au niveau national qu’à l’international. 


Newsletter
Recevez toutes nos offres infos et exclusivités